Tel

07.55.64.87.03

E-mail

psypnose.fr@gmail.com

Horaires d'ouverture

Mardi & Vendredi : 9h - 20h

L’anxiété est caractérisée par une émotion désagréable en lien avec l’anticipation d’un problème à venir. L’anxiété est un phénomène normal mais qui peut prendre des proportions pathologiques lorsqu’elle est présente de manière excessive. On parle alors de troubles anxieux. Je vous présente une méthode efficace pour sortir de l’anxiété.

En savoir plus sur l’anxiété

Comme toutes émotions, l’anxiété a elle aussi son utilité : elle permet d’éviter une prise de risque. En effet un manque d’anxiété peut être dangereux pour une personne mais un excès d’anxiété peut devenir handicapant puisque le sujet anxieux est constamment dans une anticipation excessive d’éventuels problèmes avant même qu’ils surviennent. C’est donc épuisant pour la personne qui souffre de troubles anxieux. D’après la sécurité sociale, l’anxiété touche 15 à 20% de la population à un moment donné de leur vie. Le trouble anxieux peut prendre diverse forme : anxiété généralisée, phobies, troubles paniques, stress post-traumatique, les troubles obsessionnels compulsifs etc. Dans cet article nous nous attarderons sur le trouble anxieux généralisé aussi appelé TAG.

Le trouble anxieux généralisé

Voici la liste des symptômes pour savoir si vous souffrez de trouble anxieux généralisé :

  • une inquiétude constante et incontrôlable qui dure depuis au moins 6 mois et concernant au moins deux thèmes différents
  • un état de vigilance extrême vis-à-vis de son entourage et de son environnement
  • avoir au moins 3 symptômes parmi ceux cités : fatigue, agitation, difficulté de concentration, irritabilité, tensions musculaires, troubles du sommeil, troubles de la mémoire.

Les personnes souffrant de TAG sont dans une angoisse permanente du pire. Elles imaginent toujours le pire pour elle-même mais aussi son entourage ce qui induit un état de fatigue excessif car cela demande beaucoup d’énergie !

Si se faire du souci est un mécanisme normal, dans le trouble anxieux, le souci devient obsession et se transforme en angoisses. De là naissent les ruminations mentales qui enferment la personne dans un cercle vicieux et créer de la somatisation (symptômes physiques générés par des troubles psychiques).

En résumé, les personnes qui souffrent d’anxiété généralisé ont peur de tout, ou presque, et on du mal à savourer le moment présent même s’il est agréable car elles imaginent toujours le pire, car il y a toujours quelque chose qui ne va pas.

Comment sortir de l’enfer de l’anxiété : une méthode efficace

Travailler sur ses pensées

Un travail sur les pensées est primordial pour conscientiser tout ce qui passe dans notre tête et prendre de la distance avec ce qui est réel et ce qui est anticipé. Il ne faut pas oublier que nos pensées ne sont … que des pensées ! Faites un tableau avec 4 colonnes et inscrivez :

  • la date
  • l’élément déclencheur
  • la nature de l’angoisse
  • les symptômes

A chaque fois que vous sentez l’anxiété ou l’angoisse arrivée, prenez le temps de noter tout ce qui se passe dans votre tête à l’aide de ce tableau. Après 1 semaine, analyser ce tableau et regardez quels sont les sujets qui reviennent le plus. A partir de là, on peut identifier 2 types d’angoisses : les situations réelles et les situations hypothétiques.

💡 La question magique à se poser est : Est-ce que c’est en train de se produire là maintenant ?

Entraîner son cerveau à défocaliser

Contrairement au mécanisme normal du souci où le cerveau arrive à trouver naturellement une solution au problème ou à défocaliser, le mécanisme de l’angoisse enferme la personne dans ses ruminations ce qui augmente encore plus l’anxiété et les somatisations. Pour casser ce cercle vicieux, il faut entraîner son cerveau à défocaliser son attention de ses pensées et scénario catastrophe.

Voici 3 manières de vous entraîner à défocaliser votre attention :

  • concentrez-vous sur votre respiration et essayer la cohérence cardiaque avec l’application gratuite Respirelax
  • cherchez autour de vous 5 objets d’une même couleur
  • plongez-vous dans un souvenir positif qui fera office d’ancrage et de « lieu sûr » pour sortir immédiatement de l’angoisse. Utilisez toujours le même souvenir pour qu’il soit de plus en plus efficace !

Questionner ses angoisses

Enfin, une fois l’angoisse apaisée, il est temps de reprendre votre tableau et de vous poser ces 4 questions issues du travail de Katie Byron :

  • Est-ce que c’est vrai ?
  • Pouvez-vous êtes absolument certain que ce soit vrai ?
  • Comment réagissez-vous ? Que se passe t-il quand vous croyez cette pensée ?
  • Qui seriez-vous sans cette pensée ?

Si cette méthode n’est pas suffisante, je vous recommande de vous adresser à un psychologue qui saura vous accompagner et sortir de cette anxiété car, oui, on peut en guérir !

Anxiété une méthode efficace pour s'en sortir

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *