Tel

07.55.64.87.03

E-mail

psypnose.fr@gmail.com

Horaires d'ouverture

Mardi & Vendredi : 10h - 20h

Dans le domaine de la perte de poids, on entend de tout et son contraire. Si « manger moins et bouger plus » était suffisant, je ne serais pas confrontée quotidiennement à ces histoires que mes patients me rapportent… Mon premier réflexe en tant que psychologue spécialisée dans la perte de poids est de rechercher dans l’histoire de mes patients, les éléments déclencheurs d’une prise de poids. Parfois, ils sont évidents, d’autres moins, mais bien souvent se cache un traumatisme à l’origine d’une prise de poids.

Qu’est-ce qu’un traumatisme ?

Par définition, un traumatisme est une information trop forte, trop violente et trop soudaine pour notre cerveau. Il ne sait pas comment gérer cette information et celle-ci se bloque dans la mémoire, provoquant des réactions parfois disproportionnées lorsque la personne vit quelque chose en lien de près ou de lien avec son trauma puisqu’il est réactivé de manière inconsciente. On dit que le cerveau n’a pas pu digérer une information et lorsque la personne est confrontée à un élément déclencheur lui rappelant son trauma, toutes les émotions passées reviennent instantanément, provoquant un raz de marré émotionnel.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un traumatisme n’est pas forcément quelque chose de « grave » ou d’énorme comme un accident ou une agression. Ce n’est pas la situation qui créer un traumatisme, mais la façon dont une personne va percevoir et vivre la situation. Ainsi, le refus de jouer avec vous de la part votre meilleure amie quand vous aviez 6 ans peut constituer un traumatisme.

Le traumatisme le plus courant dans la perte de poids

J’ai pu constater que lorsqu’une femme a du mal à maigrir malgré tous ces efforts, il pouvait y avoir un traumatisme à l’origine de sa prise de poids.

Malheureusement, le cas le plus fréquent est une agression sexuelle à l’adolescence : attouchement, viol, inceste qui a conduit le corps à se protéger par la suite de manière totalement inconsciente en prenant du poids.

La prise de poids constitue une sorte de carapace qui donne l’illusion à la personne d’être protégée du monde extérieur et donc des potentielles agressions. C’est une manière de se préserver, de survivre.

Lorsque la personne souhaite maigrir, elle a des difficultés à dépasser un certain palier sur la balance, car à un niveau inconscient maigrir = danger ⚠️

Il est alors nécessaire de remonter jusqu’à ce traumatisme pour le traiter et permettre à ce lien erroné (maigrir = danger) de se défaire pour que la personne puisse maigrir ET se sentir en sécurité.

Comment guérir d’un traumatisme pour réussir à maigrir ?

Dans le cadre de ma pratique, j’utilise deux outils pour travailler sur les traumatismes : l’hypnose & le RITMO (retraitement de l’information traumatique par les mouvements oculaires).

Le RITMO est une méthode mise au point par la psychologue Lili Ruggieri. C’est un mélange entre l’EMDR et l’hypnose. L’efficacité de l’EMDR a d’ailleurs été reconnu par l’OMS en août 2013. C’est une technique qui peut sembler un peu bizarre de l’extérieur, mais elle est indolore et non intrusive. Il s’agit uniquement de reproduire le mouvement des yeux lors de la phase de sommeil paradoxale (c’est le moment où notre cerveau traite toutes les informations de la journée) pour retraiter l’information et permettre d’abaisser l’intensité émotionnelle qui lui est associée.

C’est une méthode très efficace qui fait partie des thérapies brèves et les résultats peuvent apparaître au bout de la première séance.

Contrairement à l’EMDR qui nécessite plusieurs séances de préparation, le RITMO peut s’utiliser dès la première séance pour un effet bénéfique immédiat.

C’est comme si on venait déverrouiller la perte de poids 🔓

Si vous sentez que votre passé pèse lourd sur la balance et que vous êtes prête à travailler sur vos traumatismes en douceur, Aurélie Nussbaumer, psychologue, vous accompagne à votre rythme dans son cabinet à Bordeaux.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *